Billete 996 Skyteam
Fra

Billete 996

Le blog d’Air Europa

23 novembre 2017

Qu’appelle-t-on l’effet Dreamliner ?

Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion d’expérimenter l’effet Dreamliner sur nos vols vers Miami, Bogota, Saint-Domingue, La Havane, Lima ou Buenos Aires… Il y a un avant et un après !

Vous voulez savoir pourquoi ? On vous dit tout !

Luminosité relaxante

A l’intérieur du Boeing 787 Dreamliner, le design de chaque élément est pensé pour offrir confort et sérénité aux passagers. L’expérience visuelle est inégalable grâce à l’éclairage LED, qui permet de simuler à chaque instant les phases d’ensoleillement de la journée, ce qui vous aide à ajuster l’horloge interne et réduire la fatigue due au jet lag à l’arrivée.

iluminacion led, efecto dreamliner

efecto dreamliner, iluminacion led

Silence à l’intérieur et à l’extérieur

Mettre les écouteurs et ne plus entendre le bruit de fond produit par les moteurs : un confort recherché et valorisé par nos passagers. Le Dreamliner intègre différentes technologies, par exemple la couverture dentelée des moteurs, qui le rendent jusqu’à 60% plus silencieux que les appareils traditionnels. De plus, les installations intérieures réduisent les vibrations et suppriment le bruit de l’air conditionné.

Les turbulences minimisées

Grâce à l’installation de capteurs spécifiques, les mouvements s’adoucissent en cas de turbulences modérées et, si vous souffrez de cinétose ou mal des transports, les symptômes sont considérablement réduits et peuvent même complètement disparaître.

L’avion offrant les plus belles vues

Avec le Dreamliner, nous ne parlons plus de hublots mais de fenêtres ! Car elles sont 30% plus grandes que sur tous les autres avions commerciaux. Mais les fenêtres du Boeing 787 Dreamliner ne sont pas seulement plus grandes, elles fascinent en plus par la manière dont elles s’obscurcissent.

 

Respirez un air plus pur

Les Boeing 787 offrent une meilleure qualité de l’air grâce un système de purification innovant basé sur une filtration gazeuseLes filtres HEPA éliminent particules, bactéries, virus et champignons. Des recherches ont démontré que la pollution provoquait de nombreux symptômes : maux de tête, irritation des yeux, sécheresse cutanée. La technologie utilisée dans le Dreamliner réduit ces symptômes. De plus, le fuselage de l’appareil, fait de matériaux composites, permet d’augmenter de 10% l’humidité de l’air, ce qui aide les passagers à se sentir plus reposés et moins déshydratés après un vol long-courrier.

Arriver à destination plus reposé

La raison principale de la sensation de fatigue ressentie après un vol de plusieurs heures est la pressurisation de la cabine, car nous respirons moins d’oxygène. Certains décrivent des symptômes similaires au mal des montagnes.

Le Dreamliner est pressurisé à 6 000 pieds d’altitude, soit 2 000 pieds de moins que la plupart des avions, ce qui amène le corps à absorber 8% d’oxygène de plus.

Pourquoi les autres avions ne sont pas pressurisés dès cette altitude ? Les appareils composés d’aluminium ne peuvent pas être pressurisés à 6 000 pieds, mais les Boeing 787 le peuvent, car leur fuselage est fait de plastiques renforcés de carbone. Les matériaux composites de l’appareil permettent une pressurisation à une altitude inférieure, apportant un meilleur confort de vol.

En résumé, plus d’oxygène et plus d’humidité aident à arriver à destination plus frais, reposé et bien sûr moins sensible au jet lag.

Voilà les raisons pour lesquelles voyager en Dreamliner est différent, mais rien n’est comparable à l’expérience de vol elle-même. Une fois que vous aurez voyagé en Dreamliner, vous ne pourrez plus voyager à bord d’un autre appareil ! C’est ce que l’on appelle l’effet Dreamliner.

Photo de couverture : Marcos González